Etude Clearstream-Life : Cytotoxicité de l’ecigarette

Extrait de vapeur sur fibroblastes de mammifères (CLEARSTREAM-PROJET LIFE) : COMPARAISON AVEC EXTRAIT DE TABAC FUMÉ

Giorgio ROMAGNA1, Elena ALLIFRANCHINI1, Elena BOCCHIETO1, Stefano TODESHI1, Mara ESPOSITO1, Konstantinos FARSALINOS2

1 Abich laboratoire de recherche en toxicologie, Verbania, Italie
2 Chirurgie cardiaque Onassis Center, Athènes, Grèce

Contexte

Les cigarettes électroniques (e-CIG) ont été introduites sur le marché ces dernières années comme une alternative au tabagisme. Nous avons conçu un ensemble de protocoles de recherche pour évaluer la sécurité des e-cigarettes sur la santé humaine (Clearstream).
Les effets cytotoxiques de la vapeur d’e-cig n’ont pas été étudiés. Le but de cette étude était d’évaluer les effets cytotoxiques in vitro d’extrait de vapeur d’e-cigarette sur des cellules en culture et de les comparer à la cytotoxicité d’extrait de fumée de cigarette traditionnelle (ClearStream-LIFE).

Méthode

Nous avons effectué des tests MTT-sur cultures de fibroblastes murins (3T3) selon la norme UNI EN ISO 10993-5 standard.
Nous avons testé 10 différents e-liquides disponibles dans le commerce (FlavourArt, Italie) avec une concentration en nicotine de 9mg/ml et une cigarette disponible dans le commerce (contenant 1 mg de nicotine, 10 mg de goudrons et 10 mg de monoxyde de carbone).
Une machine à fumer standard (volume de 35-ml pour chaque bouffée, intervalle entre chaque bouffée de 60 s et durée de la bouffée 2-s) a été utilisée.
Les extraits ont été transférés dans une plaque micro-titrage de 96, dilutions 1:1 à 1:32.
Après 24 heures d’incubation, la viabilité a été mesurée par spectrophotométrie.
Pourcentage de viabilité et concentration inhibitrice 50 (IC50) ont toutes deux été mesurées, avec une réduction de la viabilité des cellules de plus de 30% considérée comme un effet cytotoxique.

Résultats

L’extrait règlementaire de fumée de cigarette a montré des effets cytotoxiques à des dilutions inférieures à 1:8 (viabilité: 72,8 ± 9,7% à 1: 8 ; 5.9 ± 1,9% à 1: 4 ; 9.4 ± 5,3% à 1: 2 et 5.7 ± 0,7% pour l’extrait non dilué).
L’ IC50 d’extrait de fumée de cigarette était de 0.16ml/ml.

Pour l’extrait de liquide d’e-cigarette, le taux de viabilité était : 98,8 ± 6,9% à 1:32 (P = 0,043) ; 98,6 ± 7,6% à 1:16 (P = 0,001) ; 98 ± 7,1% à 1:8 (P < 0,001) ; 96,2 ± 5,4% à 1:4 (P <0,001) ; 94,2 ± 5,7% à 1:2 (P <0,001) et de 89,9 ± 8,9% à 1:1 (P <0,001).
L’IC50 de l’extrait de vapeur d’e-cigarette n’a pas pu être mesuré puisque la survie était supérieure à 50% à toutes les dilutions.

Conclusion

Bien que l’exposition à la fumée montre des effets cytotoxiques significatifs, aucune cytotoxicité n’a été observée à partir d’extrait de vapeur d’e-cigarette sur des fibroblastes de mammifères.
La cigarette électronique peut être une alternative plus sûre que la cigarette ordinaire.

Financement
La recherche a été financée par FlavourArt, Italie.

Etude présentée lors de la conférence de la SRNT 2012 (European Society for Research on Nicotine and Tobacco) – Septembre 2012

http://www.srnteurope.org/assets/Abstract-Book-Final.pdf