Le propylène glycol

Nous lisons souvent que la cigarette électronique produit de la vapeur d’eau. Voilà déjà une erreur fréquente : la vapeur est générée par ce mélange, il s’agit donc d’une vapeur de propylène glycol et/ou de glycérine.

Nous avons écrit propylène glycol et non éthylène glycol ! Pourquoi tant d’insistance? Voyons voir les différences entre ces deux substances :

→ L’éthylène glycol, est couramment utilisé dans les peintures acryliques, liquide de frein, l’antigel, coulis, amorce, la colle, la cire à plancher, le cirage… et il est également utilisé dans certains “lotions de lissage” et “hydratant raffermissant” !!!

Effets sur la santé : irritation de la gorge, maux de tête, maux de dos, problèmes rénaux, œdème (gonflement), la nécrose (mort cellulaire). En cas d’ingestion, peut causer somnolence, troubles de l’élocution et, éventuellement stupeur, vomissements, insuffisance respiratoire, coma, convulsions et la mort

→ Le propylène glycol est une forme d’huile minérale retrouvée dans la cosmétique, les fluides hydrauliques et antigels industriels. Pour la peau et les cheveux, le propylène glycol fonctionne comme un humidificateur, qui provoque une rétention de l’humidité de la peau ou dans les produits cosmétiques empêchant l’évacuation de l’humidité ou l’eau.

Effets sur la santé : Irritation des yeux, irritation de la peau, assèchement de la peau.

Le propylène glycol est fréquemment retrouvé dans:

* Maquillage, shampooing, déodorant, démêlant, mousse coiffante, crème nettoyante, mascara, savon, crème pour la peau, bain moussant, dentifrice, poudre pour bébés, après-rasage, lingettes pour bébé, médicaments, etc…

Il y a bel et bien une différence majeure entre le propylène glycol et l’éthylène glycol ! Nous ne serions pas là à en débattre après avoir inhalé l’éthylène, lol !

Mais, allez-vous me dire, le propylène glycol n’est jamais qu’un produit chimique et il n’est pas très naturel de l’inhaler ! Je suis d’accord avec vous mais est-il naturel de fumer ?…

Petite piqûre de rappel de quelques substances contenues dans une cigarette (tabac) :

– Acétaldéhyde : liquide inflammable, toxique
– Acétonitrile : solvant utilisé dans la fabrication des plastiques, du caoutchouc, de l’acrylique et des insecticides
– Acide formiquen : composant utilisé dans la fabrication de tissus et du cuir
– Acroléine : liquide toxique aux vapeurs irritantes et cancérogènes
– Ammoniac : composé alcalin utilisé dans la fabrication d’explosifs, de fertilisants et de désinfectants
– Chlorure de méthyle : gaz toxique utilisé dans la production du caoutchouc et des solvants à peinture
– Cyanure d’hydrogène : poison qu’on ne présente plus !
– Formol : gaz irritant utilisé comme désinfectant et cancérigène
– Méthanol : alcool toxique utilisé dans la fabrication d’antigel, de carburants, de résines et de drogues
– Monoxyde de carbone : asphyxiant qui réduit l’oxygénation des tissus organiques
– Oxyde nitreux : groupe de gaz irritants et parfois toxiques
– Phénol : composé acide extrêmement toxique
– Propionaldéhyde : liquide désinfectant
– Pyridine : liquide inflammable bactéricide et insecticide
– Sulfite d’hydrogène : gaz toxique produit naturellement par la matière en décomposition

Et on peut noter que le propylène glycol est également ajouté au tabac pour ses vertus humidificatrices. Nous fumions déjà du propylène glycol sans le savoir !

Mais bon… il s’agit tout de même d’un produit chimique… Voyons voir ce que dit la fiche toxicologique de l’INRS :

Le propylène glycol est réputé peu toxique. Les effets observés font suite à son emploi dans des médicaments, des aliments ou des produits cosmétiques. Les expositions professionnelles provoquent des irritations cutanées et muqueuses et rarement des allergies cutanées.

Toxicité aiguë
L’ingestion par des volontaires d’une forte dose de propylène-glycol n’a pas mis en évidence d’effet métabolique ou biologique patent, en dehors d’un effet sédatif isolé. L’inhalation pendant une heure d’un aérosol contenant 10% de propylène-glycol ne provoque aucun effet sur les sujets exposés. Dans des conditions expérimentales, l’exposition de 27 volontaires à un brouillard contenant une concentration géométrique moyenne de 309mg/m3 pendant une minute induit une irritation oculaire et respiratoire ainsi qu’une légère diminution du rapport VEMS/CV; cette concentration est nettement plus élevée que ce qui est constaté en milieu professionnel de façon habituelle.
En cas de contact cutané occlusif ou de projections de produit non dilué, on peut observer une irritation modérée.

Une étude sur les rats a été menée il y a très longtemps :

“L’inhalation de 321 ppm de propylène glycol pendant 90 jours chez le rat cause un épaississement de l’épithélium respiratoire et un grossissement des cellules caliciformes. Une diminution du compte des globules blancs a également été observée chez le rat femelle tandis que l’exposition à 707 ppm cause une diminution de la concentration moyenne d’hémoglobine et du compte des globules blancs. Aucun changement dose-réponse des globules rouges n’a été observé chez le rat mâle.
Elle nous apprend également que le propylène glycol n’est pas cancérogène et n’induit aucun effet sur la reproduction.

Par ailleurs, le propylène glycol est utilisé comme additif chimique de la base aqueuse des inhalateurs et des nébuliseurs pour l’asthme depuis les années 1950, sans effets secondaires graves connus. Il a été un temps utilisé en milieu hospitalier pour assainir l’air des services de pneumologie.

De plus, La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis (autorités sanitaires) inclut le propylène glycol dans sa liste des substances généralement reconnues comme inoffensives (GRAS).

Considérant que le propylène glycol est utilisé dans de multiples domaines : industriel, agro-alimentaire, cosmétique, pharmaceutique et se trouve dans notre environnement sous différentes formes – de notre dentifrice à notre désodorisant – sans générer d’effets secondaires graves, on peut raisonnablement lui attribuer une nocivité moindre.

Le forum-ecigarette contient de nombreux documents à ce sujet.
Nous avons regroupé quelques-unes de nos recherches sur le propylène glycol ici.

Faites-vous votre opinion. Ne vous laissez plus berner par des articles truffés de mensonges volontairement alarmistes !

A suivre ;-)

Signez la Pétition AIDUCE pour préserver une liberté de choix

http://aiduce.fr/petition

Publicités

Un commentaire pour Le propylène glycol

  1. 40 ans de goldos ! dit :

    A noter que le propylène glycol est aussi utilisé en salle de spectacle ou boite de nuit.
    Il sert également aux pompiers à s’entrainer en atmosphère enfumée.

Les commentaires sont fermés.